Historique

Depuis son ouverture en 1977, le Centre de Formation d’Apprentis du bâtiment de la Nièvre a pour mission de former des jeunes de 15 à 26 ans aux métiers du Bâtiment et des Travaux Publics afin de répondre aux besoins de recrutement des entreprises en main d’œuvre qualifiée.

Shoot Photos du Bâtiment CFA Nièvre

Aujourd’hui, le CFA accueille près de 350 jeunes (pré-apprentis, apprentis et stagiaires) qui se forment sur 12 métiers différents : plombier, chauffagiste, menuisier fabricant, menuisier installateur, électricien, peintre, couvreur, carreleur, maçon, plaquiste, constructeur de routes, constructeur en canalisations des travaux publics.

La formation aux métiers de « Constructeur de routes » et de « Constructeur en canalisation des TP » est assurée au CFA du bâtiment de la Nièvre dans le cadre d’une Unité de Formation en Apprentissage (UFA) du CFA des Travaux Publics de Bourgogne.

Une trentaine de personnes au CFA est chargée d’accueillir, d’accompagner et de former les apprentis et stagiaires. L’équipe pédagogique et éducative compte 21 personnes dont une dizaine de formateurs en enseignement professionnel, tous issus du monde de l’entreprise.

Mot du Directeur

Les formations en alternance ouvertes au CFA du bâtiment de la Nièvre permettent aux apprentis et stagiaires de se qualifier dans les métiers du bâtiment et des travaux publics et de valider un diplôme de l’Education Nationale (CAP, Mention Complémentaire, Brevet Professionnel et Baccalauréat Professionnel).

A noter que dans le champ professionnel, les apprentis du bâtiment bénéficient de formations en santé et sécurité au travail qui représentent une véritable plus value pour un employeur lors d’une embauche : formation de Sauveteur Secouriste du Travail (SST), habilitations électriques, travail en hauteur et CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité d’engins de chantier) selon les métiers préparés.

Les compétences professionnelles acquises par ces jeunes tout au long de leur contrat en alternance (apprentissage ou professionnalisation) se construisent, notamment, à partir de leurs périodes en entreprise qui leur permettent aussi de se prévaloir, à l’issue de leur formation, d’une véritable expérience professionnelle. L’apprentissage reste encore la meilleure voie d’insertion : près de 70 % des apprentis trouvent un emploi durable à l’issue de leur formation.

La Direction vous souhaite la bienvenue sur son site internet. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter ou à venir nous rencontrer.

Frédéric MOULENE